Disparition du petit Habib près de Toulouse : interpellée par sa mère, Brigitte Macron lui répond

Article de l’actu Toulouse du 02 Mai 2018

Depuis la disparition de son fils, sa mère multiplie les opérations pour le retrouver. Le 19 mars 2018, elle avait appelé à un envoi massif de cartes postales à Brigitte Macron.

Cela fait quatre ans que le petit Habib Nedder a disparu, près de Toulouse. Et quatre ans que sa mère mène un combat acharné pour que l’enquête avance.

Le 19 mars 2018, elle a lancé un appel à la mobilisation sur internet, via le site internet habbibnedder.fr et sa page Facebook, en appelant à un envoi massif de cartes postales à destination de la Première dame de France, Brigitte Macron, afin de réclamer son soutien afin de relancer les recherches.

Réponse de l’Elysée un mois après

Près d’un mois plus tard après l’envoi de centaines de cartes postales, Jennifer Dana, la mère du petit Habid Nedder, a reçu une réponse de Pierre-Olivier Costa, conseiller spécial du président de la République et directeur du cabinet de Brigitte Macron :

Madame Macron mesure, croyez-le bien, les sentiments et les vives inquiétudes qui sont les vôtres au regard des faits que vous évoquez. Aussi, dans ces moments particulièrement difficiles, elle vous invite à garder force et courage.

 

L’affaire signalée à la ministre de la Justice

Brigitte Macron ne pouvant « intervenir dans le cours d’une affaire judiciaire », elle a demandé à son directeur de cabinet « de signaler » l’intervention de la maman d’Habib, à la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

LIRE AUSSI : Toulouse. Quatre ans après la disparition du petit Habib, sa mère interpelle Brigitte Macron

Un rendez-vous avec la juge

La mère de l’enfant disparu va devoir « malheureusement patienter en attendant une hypothétique réponse de Nicole Belloubet« , comme elle l’écrit sur sa page Facebook. Et d’ajouter :

Rien n’est perdu pour le moment et l’action a déjà permis de médiatiser un peu plus sa disparition et d’obtenir un rendez-vous auprès de la juge.

Le père retrouvé mort, mais le petit introuvable

Pour rappel, le 19 janvier 2014, Jennifer Dana attend que son ex-compagnon lui ramène son fils, Habib, alors âgé de 13 mois. Mais le père ne rentrera jamais au domicile.

Trois mois plus tard, la gendarmerie retrouve son corps, décapité, au niveau d’un barrage électrique de L’Hospitalet-près-l’Andorre (Ariège). L’enquête conclut à un suicide, et juge que la décapitation est due aux turbines de l’installation.

Le petit Habib Nedder reste encore à ce jour introuvable.

Nicolas Drusian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.